Grève et tempête : plusieurs aéroports au ralenti, Lyon à l'arrêt

Publié le par actu

 
ARCHIVES. Les aéroports de Roissy et de Lyon Saint-Exupéry sont perturbés par la grève d'agents de sûreté aéroportuaire, chargés du contrôle avant embarquement, tandis que les aéroports de Brest, Nantes et Rennes tournent au ralenti à cause de la tempête. | (LP/PHILIPPE DE POULPIQUET.)
 
Une grève d'agents de sûreté aéroportuaire, chargés du contrôle avant embarquement, a entraîné vendredi de légères perturbations dans les aéroports français, qui ont également été affectés par la tempête.

Principale victime du mouvement de grève : l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry.
A 12h50, tous les vols au départ de Lyon ont été annulés "pour le reste de la journée", indique un communiqué de l'aéroport, précisant que "les arrivées sont maintenues, sans correspondance possible". "Sur la matinée, 32 vols ont été opérés avec un retard moyen de 2 heures et 8 vols ont été annulés", précise la direction, selon laquelle la grève est suivie par 72% des quelque 400 agents de sécurité. Au total, 382 vols étaient prévus vendredi, 187 arrivées et 195 départs.

Les aéroports de Toulouse et Roissy ont été également été touchés par la grève de 24 heures reconductible lancée par les syndicats des entreprises de sûreté aéroportuaire. Le mouvement a suscité des files d'attente aux postes de contrôle : 20 minutes en moyenne à Toulouse-Blagnac et entre 30 minutes et une heure à Roissy.

Par ailleurs, les intempéries ont affecté les vols à Brest, Nantes, Rennes ainsi qu'en région parisienne, provoquant des annulations à Bordeaux et Toulouse.

LeParisien.fr

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article