Et encore une finale !

Publié le par actu


Une fois encore, la défense rouennaise a fait bonne garde et Koenig a pu s'offrir un blanchissage (photo Stéphanie Jaume)

HOCKEY SUR GLACE. Coupe de France Les Dragons de Rouen ont corrigé les Ducs d'Angers (7-0), pourtant leaders du championnat, pour se qualifier en finale de la Coupe de France. Une semaine après avoir remporté la Coupe de la Ligue. Il sont sur un nuage.

 

Ah il ne fait pas bon croiser les crosses des Dragons en cette période de fête ! Car le RHE joue un hockey exceptionnel qui a bousculé hier les pourtant redoutables Angevins (7-0). Rouen s'est donc qualifié facilement pour la finale de la Coupe de France.
« Un match ne ressemble jamais à un autre », avait déclaré Heikki Leime avant cette demi-finale. Pourtant comme le 26 décembre en Ligue Magnus, le score est ouvert très tôt par des Dragons déchaînés. La première présence de la troisième ligne rouennaise est décisive avec une passe croisée inattendue de Lionel Tarantino, qui va trouver Jérémie Romand sur la gauche du gardien Peter Aubry. Romand arrive lancé devant son garde du corps et peut contourner le portier pour ouvrir le score (1-0, 1'51'').
Rouen domine avec encore un tir violent de Carl Mallette (4e), avant la première grosse réaction angevine, signée Marko Kiprusoff. Mais le tir du Finlandais arrive dans le plastron de Trevor Koenig (7e). Le gardien rouennais est encore à la parade sur un envoi appuyé de Hermanni Vidman qu'il dévie au-dessus de sa cage. Vidman bénéficie d'un rebond : Koenig s'est replacé (8e).
Le réalisme rouennais se matérialise à nouveau avec le deuxième but des récents vainqueurs de la Coupe de la Ligue, inscrit par Eric Doucet. Ma foi il ressemble beaucoup au premier puisque la défense angevine est prise de vitesse sur son côté gauche. Doucet a tout le temps d'armer son tir (2-0, 9'19''). L'espoir revient dans le camp visiteur qui bénéficie d'une double supériorité numérique pendant 1'23'' (12'53''). Mais Koenig va littéralement écœurer les Ducs : d'abord Lahesalu, dont le tir est pourtant violent, puis Fortier qui échoue dans ses jambières (14e). Angers a laissé passer sa chance… et ne va pas la retrouver.
Car les Ducs sont loin de montrer leur visage habituel. Mal inspirés ils vont être hachés menu dans le deuxième tiers-temps. Les Dragons ont toujours un demi-coup de patin d'avance, plus vifs, plus prompts et surtout bien plus créatifs. Ils livrent leur meilleur match et tout leur réussit. A 5 contre 4, un tir du précieux Kai Ohberg est dévié devant le but par Luc Tardif, la rondelle glissant entre les jambières de Aubry (3-0). Une minute plus tard, Après un jeu en triangle, Carl Mallette monte le puck dans la lucarne angevine (4-0). Puis Eric Doucet, en pleine confiance, exploite un rebond d'un tir sans contrôle après une action Zwikel-Tardif. En fin de période, un nouveau 5 contre 3 en faveur des visiteurs, pendant 28 secondes, montre clairement le désarroi des partenaires de Bellemare, qui n'arrivent pas à tirer.
La troisième période est anecdotique, entre une équipe rouennaise, toujours sur son nuage, et une formation angevine qui a abandonné.
Rouen ajoute deux buts, deux tirs ciselés de la ligne bleue par les défenseurs Daniel Carlsson (6-0, 43'44''), puis Daniel Babka (7-0, 46'27''). Il y a longtemps que les Dragons ont ouvert en grand les portes du POPB où ils iront chercher une quatrième Coupe de France le dimanche 31 janvier prochain face à Briançon.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article