Eric Abidal remet les choses en place avec Rama Yade

Publié le par actu

Le défenseur français Eric Abidal lors d'un point presse de l'équipe de France, le 29 mai 2010, à Sousse, en Tunisie

 

 

Le défenseur français Eric Abidal lors d'un point presse de l'équipe de France, le 29 mai 2010, à Sousse, en Tunisie F.Fife/AFP

FOOT - Le défenseur des Bleus explique pourquoi les joueurs ne visiteront pas un township de Knysna à ses côtés...

 

Pour leur première sortie officielle, à Knysna, en dehors de leur hôtel barricadé, les joueurs de l’équipe de France resteront entre eux. Ils auraient pu visiter un township avec Rama Yade, présente dans la ville qui accueille l'équipe de France. Mais ce ne sera pas le cas. Les joueurs, représentés par quelques cadres sur la base du volontariat, se rendront dans le quartier défavorisé de la ville vers 14h30. Tandis que la Secrétaire d'Etat aux sport ira au même endroit un peu plus tôt dans l'après-midi.

Encore une fois, le parallèle avec les Danois, interpelle. Il y a quelques jours, les voisins des Bleus à Knysna avaient effectué la même sortie, en groupe, joueurs et autorités réunies. «Les Danois, peut-être qu’ils s’entendent très bien, malheureusement, nous ce n’est pas le cas», analyse sobrement Eric Abidal.

«Elle est assez intelligente pour comprendre»

D’après le défenseur des Bleus, le groupe n’a pas du tout digéré la sortie médiatique de la secrétaire d’Etat aux sports, la semaine dernière, concernant le faste dans lequel vivent les Bleus en Afrique du sud. Et ils le lui ont fait savoir. «On en a parlé entre nous, les informations sont remontées jusqu’à elle. On essaye de faire abstraction (…) C’était un message qui disait que le groupe n’était pas content. Il fallait qu’elle le sache. Elle l’a pris en compte, ce n’est pas plus mal. Elle est assez intelligente pour comprendre.»

Pour les joueurs, «que Rama Yade soit là ou pas, c’est pareil. On doit y aller, insiste Abidal. On n’y va pas dans le but de voir Rama Yade.» Mais plutôt pour découvrir les conditions de vie de certains habitants du pays. L'inauguration d'un terrain de foot, financé en partie par la fédération française est aussi prévue lors de cette escapade.
Ajouter à mon journal



Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article