Equipe de france: Cinq raisons de rester positif

Publié le par actu

A la veille de leur entrée en lice dans ce Mondial, et en dépit d’une préparation compliquée conclue par une inquiétante défaite face à la Chine (1-0), l’optimisme prévaut chez les Bleus. Voilà au moins cinq raisons objectives de partager leur sentiment.

1 Le talent de Ribéry
Le milieu de terrain du
constitue l’arme principale des Bleus.

 
 
 
 Il est quasiment le seul capable de faire basculer une rencontre et d’emmener les Français vers le succès. Enfin repositionné sur son côté gauche de prédilection par , Ribéry est en mission pendant ce Mondial, porté par un vif désir de se racheter après une saison gâchée par des problèmes sur le terrain (absent de la finale de la ) et en dehors (affaire Zahia). Après s’être révélé au monde dans l’ombre de Zidane en 2006, il va s’affirmer comme le patron technique de cette équipe en 2010.

2 Le courage retrouvé de Domenech
Le sélectionneur arrive au terme de son mandat. Et il n’aura donc pas d’états d’âme pendant la compétition. Fini son obsession de protéger ses joueurs, oublié les passe-droits ou les compromis. Si Govou et Anelka déçoivent encore face à l’Uruguay, ils iront s’asseoir sur le banc de touche, comme Henry l’a fait pendant la préparation. Il ne fera de cadeaux à personne.

3 Un dernier rempart nommé Lloris
On sait bien que l’équipe de France ne pourra jamais s’appuyer sur sa défense, l’axe Gallas-Abidal est bien trop fébrile et les latéraux (Sagna et Evra), souvent livrés à eux-mêmes. Il ne reste donc plus que le gardien de but sur qui compter. Et heureusement, les Tricolores possèdent en Hugo Lloris un portier de grand talent. Enorme cette saison avec l’Olympique lyonnais, il entend bien confirmer sur la scène internationale, malgré sa relative inexpérience (23 ans, 11 sélections et participation à sa première grande compétition).

4 Un système basé sur l’attaque
Dans ce système en 4-3-3, avec un seul milieu défensif et où l’accent est porté sur l’attaque, on est au moins sûr de deux choses : la première, c’est que les Bleus seront exposés défensivement et encaisseront des buts. La seconde, en revanche, c’est qu’ils vont se créer de nombreuses occasions avec Gourcuff, Malouda, Ribéry, Anelka, Henry, voire Gignac. S’ils progressent et s’appliquent un peu plus devant le but, cela pourra faire très mal.

5 Diaby, le super-remplaçant
Pour l’instant, il est jugé encore trop juste pour passer du banc de touche à un poste de titulaire au milieu. Mais Abou Diaby va avoir un rôle très important à jouer pendant ce Mondial, celui de « supersub », le super-remplaçant. Avec son impact physique et son aisance technique, Domenech va le lancer en seconde période pour faire la différence face à des défenses fatiguées comme contre le Costa Rica, la Tunisie et la Chine.

 

Video. Toulalan : «On arrivera toujours à s'en sortir»

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article