Enterrement du policier abattu en Seine-et-Marne: "Ce crime ne restera pas impuni"

Publié le par actu

Le président de la République rend hommage au policier tué. Le 1er ministre espagnol, plusieurs ministres, des centaines de policiers en grand uniforme sont présents.

La cérémonie commence à midi à Melun (Seine-et-Marne). Une minute de silence est observée dans tous les commissariats.

Enterrement du policier abattu en Seine et Marnz

Après la cérémonie, le corps du brigadier Jean-Serge Nerin sera inhumé en Guyane.

Sarkozy et Zapatero
Sarkozy et Zapatero

Le policier abattu par ce qu'on suppose être un commando de l'ETA a été élevé au grade de chevalier de la légion d'honneur et au grade de commandant.


La hiérarchie de la police n'a pas voulu que les sirènes retentissent dans toute la France ce mardi midi.

Le cercueil du commandant Nerin porté par des policiers

Le président de la République a ensuite pris la parole. "Un homme d'exception qui a dédié sa vie à un métier d'exception, le métier de policier, lâchement assassiné dans l'exercice de son dévoir alors qu'il protégeait nos concitoyens et les valeurs de la démocratie. Ce crime déshonore ceux qui l'ont commis, ceux qui le soutiennent, ce crime ne restera pas impuni."

"Le 16 mars, Jean-Serge Nérin pensait n'avoir affaire qu'à une bande de malfaiteurs. Il s'est trouvé confronté à des terroristes de l'ETA. Malgré le feu nourri, lui et ses compagnons ont réussi à interpeller un des membres du commando."

Nicolas Sarkozy rend hommage au commandant Nérin
Nicolas Sarkozy rend hommage au commandant Nérin


"Les assassins de Jean-Serge Nérin seront châtiés avec la plus extrême sévérité. C'est la première fois qu'un policier français tombe sous les balles de ces fanatiques assoifés de sang. Aucun mot d'ordre ne peut justifier la violence aveugle, les assassinats et la barbarie. "

"Nous ne laisserons pas la France devenir la base arrière de terroristes et d'assassins. Nos 2 pays ne baisseront jamais les bras devant l'ignominie."


"Quiconque porte atteinte à un fonctionnaire de police, verbalement ou physiquement, porte atteinte à la République elle-même. Mon devoir de chef d'Etat est de protéger et de soutenir les agents de l'ordre public."



"Commandant de police Jean-Serge Nérin, nous ne vous oublierons pas, car nous n'en avons pas le droit."

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article