Domenech vers la porte

Publié le par actu

Domenech vers la porte - FOOTBALL - Qualifications Euro 2012

 

 

Raymond Domenech aurait, selon France Télévisions, reçu une lettre de la FFF. Elle lui signifierait son "licenciement pour faute grave". La Fédération reprocherait à son ancien sélectionneur son attitude durant la Coupe du monde. L'affaire devrait faire l'objet d'une négociation transactionnelle.

La lettre évoquée mercredi, à Clairefontaine, par Fernand Duchaussoy, le président intérimaire de la FFF, serait arrivée à son destinataire. Selon France Télévisions, Raymond Domenech aurait reçu la missive adressée par la Fédération française de football. Signée de la main de Duchaussoy, elle mentionnerait ce qui était fortement pressenti depuis plusieurs jours : le licenciement de Raymond Domenech pour "faute grave". Il y a dix jours, celui dont le mandat de sélectionneur s'est achevé le 31 juillet s'était entretenu avec Fernand Duchaussoy. La discussion était censée faire la lumière sur la responsabilité de l'ancien coach des Espoirs lors du fiasco des Bleus en Afrique du Sud. Pour le successeur de Jean-Pierre Escalettes, elle est visiblement totale.

Parreira, Anelka, Knysna...

Globalement, la FFF reprocherait à Domenech son attitude durant la dernière Coupe du monde. Plus concrètement, son refus de serrer la main de Carlos Alberto Parreira, à l'issue de la défaite face à l'Afrique du Sud (2-1), lors de la troisième journée de phase de poules, a fortement agacé ses patrons. Sa gestion de l'affaire Nicolas Anelka aussi. La FFF déplore que Jean-Pierre Escalettes, l'ancien président de la FFF, n'ait pas été averti des insultes proférées par l'attaquant de Chelsea à la pause de France-Mexique (0-2). Pour au moins trois joueurs, Domenech n'aurait en revanche pas manqué d'en informer les médias. Le lendemain, L'Equipe en faisait sa Une. La grève de Knysna vaudrait également un carton rouge à l'ancien coach des Espoirs. Le 20 juin, il avait lu, devant la presse, la lettre des mutins. Il disait pourtant ne pas cautionner l'initiative des joueurs.

Une indemnité de 500 000 euros ?

Aux yeux de la FFF, ces épisodes constitueraient des fautes suffisamment graves pour mettre Domenech à la porte de la Direction technique nationale. En contrat à durée indertéminée depuis 1993, il percevrait toujours un salaire de 10 000 euros mensuels. Mais son licenciement est-il juridiquement viable, sachant que les faits reprochés concernent une période durant laquelle il était sélectionneur et sous contrat à durée déterminée ? L'affaire pourrait être portée devant les Prud'hommes. Mais face à la volonté des deux parties "d'aller vite et de ne pas en faire un feuilleton", elle fera plus vraisemblablement l'objet d'une négociation. "Comme dans n'importe quelle entreprise", rappelait Duchaussoy mercredi.

Le montant de l'indemnité évoqué par certains médias - entre 1,5 et 2 millions d'euros - n'est en tout cas pas du goût du président par intérim. "J'ai vu des chiffres sur lesquels je ne suis pas d'accord, affirmait le successeur de Jean-Pierre Escalettes mercredi. Ce sont les vôtres, pas les miens." D'après le Journal du Dimanche, la négociation transactionnelle devrait déboucher sur des indemnités avoisinant les 500.000 euros. Pour empocher le jackpot, Domenech compte davantage sur l’Euro Millions. Il y jouerait chaque vendredi, au bar-tabac en bas de chez lui, dans le 14e arrondissement de Paris.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article