Des santons de Naples représentent Nicolas Sarkozy et Carla Bruni quittant l'Elysée avec leurs valises

Publié le par actu

Les fabricants de santons de Naples (sud) ont déjà mis en vente la figurine représentant Nicolas Sarkozy une valise à la main tandis qu'une vidéo reprise par le site du Corriere della Sera montre une fausse Carla chantant avec nostalgie la fin de leur séjour à l'Elysée.

Dans l'échoppe artisanale Di Virgilio à Naples, les statuettes du couple du président sortant et de Carla Bruni font leur valise emmenant leur bébé, Giulia, sous le bras.

Juste à côté, la statuette de santon du président élu François Hollande brandit un drapeau français et fait le "V" de la victoire, grand sourire aux lèvres.

Les fabricants de santons napolitains sont renommés pour leur rapidité et leur capacité d'adaptation aux sujets d'actualité.

Le 17 octobre dernier, ces artisans spécialisés dans les personnages de crèches de Noël avaient déjà devancé les évènements et représenté Carla Bruni, moulée dans une robe noire, tenant dans ses bras un nouveau-né emmailloté de blanc. La petite Giulia était née trois jours plus tard.

Jeudi, le départ de l'Elysée de Nicolas Sarkozy et de son épouse enflammait aussi la toile en Italie avec une video diffusée sur youtube et reprise par le Corriere montrant une fausse Carla Bruni grattant sur sa guitare l'air de "c'est quelqu'un qui m'a dit".

Elle interprète une version revisitée en dialecte romain intitulée: "ma che te devo di' dopo lunedi (qu'est-ce que je peux te dire après lundi)". Dans le clip video, alternent les images de cette brune appelée Juliana avec des photos juxtaposant un Sarkozy perdant et un Hollande victorieux.

"Un jour tu es Madonna, un jour rien du tout", continue la chanteuse du "quartette Revenaz" en se demandant aussi: "peut-être que je pourrais recommencer à faire le mannequin mais je ne me souviens pas comment faire pour marcher avec des talons".

"Si tu as vu trois valises, ne te stresse pas, ce n'est pas ça, je ne vais pas partir", chante-t-elle encore, tout en se soulignant avec tristesse: "je me retrouve toute seule ici avec mon chômeur Nico Sarkozy".

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article