Coupe du monde: L'Allemagne en force

Publié le par actu

L'Allemagne de Lukas Podolski a réussi son entrée dans la Coupe du Monde 2010

L'Allemagne de Lukas Podolski a réussi son entrée dans la Coupe du Monde 2010 Crédits photo : Reuters

Large vainqueur de l'Australie (4-0), l'Allemagne a signé le premier grand coup de ce Mondial, sous la houlette de Mesut Özil. Le groupe D a un indiscutable patron.

Allemagne - Australie 4-0
Allemagne : Podolski (9e), Klose (27e), Müller (68e), Cacau (71e)

On attendait un large vainqueur parmi les favoris, et l'heureuse élue est la Mannschaft ! Les Allemands entamaient de façon un peu brouillonne cette rencontre, concédant quelques corners, dont un qui aboutissait à un tir de Garcia sur lequel Neuer s'interposait (4e). Mais très vite, le jeu allemand se mettait en place, parfaitement dessiné par un artiste hors-pair : Mesut Özil. Le meneur du Werder était à l'origine et à la conclusion de toutes les actions dangereuses de la Mannschaft. Après avoir frappé au-dessus (7e), il lançait parfaitement Müller dans son couloir droit, ce dernier centrant en retrait pour Podolski, qui ouvrait le score (1-0, 9e). Une entame idéale, malgré une belle réaction de Garcia (20e), et un deuxième but, comme à la parade : centre parfait de Lahm pour Klose, qui inscrivait son 11e but en Coupe du Monde (2-0, 27e) ! Ozil passait également tout près de son but personnel, Neill sauvant sur sa ligne sa balle piquée (31e), avant de lancer à nouveau Lahm qui cherchait la tête de Khedira, en vain (39e) puis de manquer un duel avec Schwarzer (41e). Du travail bien fait !

Les Australiens, sans doute remotivés par leur entraîneur, tentaient bien de faire douter la défense allemande à la reprise, mais cette dernière ne tremblait pas, même si Mertesacker laissait traîner une main suspecte dans la surface (48e) et qu'Holman, qui venait d'entrer, croisait trop son tir (51e). Dans la foulée, Müller ratait le cadre d'un rien (54e). C'en était trop pour Cahill, la star australienne taclait Schweinsteiger par derrière et filait sous la douche avant les autres (56e). Il n'y avait alors plus de débat, et le show Schwarzer pouvait débuter, devant Özil (59e), Klose (60e) et Podolski (61e). Après un autre raté de Klose (66e), Thomas Müller ouvrait pourtant son total en sélection, sur un service de Podolski (3-0, 68e). Schwarzer encaissait même un quatrième but signé Cacau, sur un ballon d'Özil (4-0, 71e). Première équipe à dépasser les deux buts dans un match de ce Mondial, l'Allemagne en profite pour prendre la tête de ce groupe D. Pas sûr qu'on la revoie d'ici le second tour.

Le joueur du match
Les amateurs de la Bundesliga ne seront pas surpris d'apprendre que Mesut Özil a un immense talent. Meneur de jeu avisé, dribbleur, doté d'un pied gauche exceptionnel, il est à l'origine du premier but, a offert le quatrième et aurait pu en marquer deux ou trois autres. Un joueur à suivre dans ce Mondial.

Tactique et coaching
Les deux équipes étaient disposées de la même manière (4-2-3-1), les Allemands avec Müller à droite et Podolski à gauche, et les Aussies avec Cahill en pointe. Mais le schéma de l'Allemagne était nettement plus offensif, puisque Schweinsteiger et surtout Khedira apportaient régulièrement le surnombre en attaque. L'entrée en jeu de Cacau a par ailleurs permis à la Mannschaft d'en mettre quatre. Côté australien, l'entrée d'Holman a apporté offensivement mais il était bien seul, surtout après l'expulsion de Cahill.

On n'a pas aimé
L'arbitrage de M. Rodriguez, qui a vite sorti les cartons, un peu trop vite sans doute. Bien sûr, il y a des consignes, mais avertir Özil pour une simulation à 40 mètres du but, c'est dommage. Egalement avertie, la charnière australienne risque de finir ce Mondial plus tôt que prévu.

Résultats Groupe D :
Serbie - Ghana 0-1
Allemagne - Australie 4-0

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article