Coupe de la Ligue: le Paris SG, insatiable, et l'OM vont en demi-finales

Publié le par actu

Le gardien parisien Grégory Coupet capte un ballon devant le joueur de Valenciennes Mathieu Dossevi, le 10 novembre 2010 à Valenciennes

 

Le gardien parisien Grégory Coupet capte un ballon devant le joueur de Valenciennes Mathieu Dossevi, le 10 novembre 2010 à Valenciennes Francois Lo Presti AFP

Le Paris SG et Marseille, protagonistes du clasico dimanche, se sont tous deux qualifiés mercredi pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en éliminant respectivement Valenciennes et Monaco, alors que Montpellier et Auxerre complètent le dernier carré.

L'accumulation des matches n'a pour l'instant aucun effet sur les Parisiens, insatiables, et qui sur la lancée de leur victoire contre l'OM dimanche se sont qualifiés aux dépens de Valenciennes, l'ancien club de leur entraîneur Antoine Kombouaré.

Sans plusieurs titulaires laissés au repos (Edel, Sakho, Erding et Nenê, légèrement blessé), le Paris SG s'est facilement remis d'un but encaissé dès la 3e minute et a frappé par trois fois (Camara, Jallet et Luyindula) pour une indiscutable victoire 3-1 à Nungesser.

Troisièmes en L1, demi-finalistes de la Coupe de la Ligue et toujours bien placés en Ligue Europa, les hommes d'Antoine Kombouaré vivent décidément une période faste.

Drôle d'ambiance au Vélodrome, où l'OM s'est remis de sa déception de dimanche en battant Monaco 2-1 devant des virages quasiment vides, plusieurs groupes de supporteurs souhaitant ainsi protester contre l'interdiction qui leur a été faite de se rendre au Parc des Princes.

"Tribune vide, tribune Thiriez", "Un stade sans passion: ce spectacle vous est offert par la LFP", lisait-on sur des banderoles.

Sur la pelouse, les Marseillais ont encore été faibles en première période avant de se réveiller après la pause. De nouveau menés au score après un penalty concédé par Brandao, les joueurs de Didier Deschamps s'en sont remis à leur jeunesse avec deux buteurs de 20 et 21 ans: Andre Ayew et Azpilicueta.

Alors qu'ils semblaient relancés par leur victoire face au leader de la L1 Brest dimanche, les Lillois, décevants, ont de leur côté rechuté en s'inclinant à Montpellier (2-1). Le Turc Kabze s'est illustré avec un doublé, alors que côté lillois, il a fallu attendre les entrées de Gervinho et Hazard, buteur, pour trouver un peu de vie.

Le dernier carré est complété par Auxerre, qui a disposé mardi de Saint-Etienne grâce à deux penalties de Pedretti et Dudka (2-0).

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article