Comment fêter (dignement) la Saint-Patrick

Publié le par actu

Saint Patrick en Irelande.

 

 

 
Saint Patrick en Irelande.
MAXPPP

Aujourd’hui, c’est la Saint-Patrick, fervent catholique du Vème siècle, passé à la postérité pour avoir évangélisé l’Irlande et dont on peut donc dire qu’il a fait du bon boulot.

Traditionnellement la Saint-Patrick est fêtée avec assiduité en Eire, où c’est la fête nationale, à New-York et dans l’ensemble des villes ayant une communauté irlandaise ou une communauté d’étudiants Erasmus aimant la bière.

Ce dernier profil étant finalement assez proche de celui du lecteur du Post (et plus encore du journaliste du Post), il nous a semblé opportun de réunir quelques conseils pour célébrer dignement l’évènement.

Cette année le sujet à éviter  aussi surement qu’une conversion au protestantisme est naturellement la main de Thierry Henri. A l’inverse, il est permis de revenir abondamment sur le Grand Chelem irlandais dans le tournoi des six nations. Cela a déjà un an mais comme ça leur arrive une fois tous les 60 ans en moyenne, c’est encore d’une actualité brulante. Il faut juste l'introduire différement.

Puisqu’on parle d’abondance, une Saint-Patrick se célèbre au Pub en buvant de la bière et en entonnant des champs virils mais corrects qui glorifient l’amitié en mettant la chair de poule. Autant vous dire que chanter les Lacs du Connemara sera aussi bienvenu qu’une bouteille tiède de beaujolais nouveau.

Enfin, et ceci n’a presque rien à voir avec ce qui précède, l’Irlande est une terre de cyclisme. Il est donc plus conseillé  de terminer sa Saint-Patrick au guidon d’un deux-roues qu’au volant d’une voiture. Les vrais amoureux du Patrick's Day ont même le droit de rentrer à pied en poussant leur vélo, du moment qu’ils ne fredonnent pas les Lacs du Connemara.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article