Combien coûte l'expulsion des étrangers hors de France?

Publié le par actu

Des Roms sont escortés par des policiers à l'aéroport de Roissy à Paris pour être expulsés hors de France le 26 août 2010.

 

 

Des Roms sont escortés par des policiers à l'aéroport de Roissy à Paris pour être expulsés hors de France le 26 août 2010. SOLAL/SIPA

IMMIGRATION - La facture est salée pour l'Etat...

La France a affrété ce jeudi deux avions spéciaux pour 300 « départs volontaires» de Roms hors des frontières. Depuis le début de l’année, 8.313 Roumains et Bulgares ont ainsi été raccompagnés, contre 9.875 pour l'ensemble de l'année 2009, selon le ministre de l’Immigration, Eric Besson.

Ces «départs volontaires» ont l’avantage de coûter beaucoup moins cher que les expulsions forcées. Ces dernières représentent une dépense non négligeable pour les finances publiques, même si elle est difficile à évaluer.

Bataille des chiffres

Car sur ce sujet, la bataille des chiffres fait rage. Eric Besson affirmait il y a quelque mois que l’Etat dépensait chaque année 232 millions d’euros environ, soit 12.000 euros pour chaque personne expulsée hors du territoire.
 
Tout dépend cependant des frais pris en compte. Si l’on évalue l’ensemble du processus de reconduite à la frontière, du centre de rétention jusqu’à l’arrivée dans le pays d’origine, la facture est bien plus salée.

20.970 euros par personne

Selon un rapport du Sénat publié l’année dernière, l’Etat a ainsi déboursé près de 415,2 millions d'euros en 2008 pour 19.800 reconduites forcées. Chaque expulsion a donc coûté 20.970 euros.
 
Les frais de transports par bateau, train ou avion, ne représentent qu’une toute petite partie du coût total. Seuls 42 millions d'euros ont ainsi été alloués au titre des frais d'éloignement.
 
Il faut aussi compter le coût des centres de rétention administratifs (CRA) où sont hébergés les étrangers en attente d’être expulsés: 43,8 millions d’euros ont été consacrés l’année dernière aux frais de fonctionnements de ces centres, à la prise en charge sanitaire et sociale, et aux crédits accordés aux personnes placées pour qu’elles exercent leurs droits de recours.
 
A cela vient enfin s’ajouter les frais de personnel des CRA ainsi que les gendarmes et policiers qui escortent les étrangers hors de France. Montant total selon le rapport: 334,4 millions d'euros.

Fourchette basse

Mais ces 415,2 millions d’euros correspondraient à la fourchette basse du coût des reconduites forcées aux frontières. Car ils ne prennent pas en compte certains frais, comme le coût d'investissement dans la construction de nouveaux centres et l'agrandissement d'anciens.
 
Pour la Cimade, association qui intervient dans les CRA, la facture totale approcherait ainsi les 533 millions d’euros, soit 27.000 euros par personne, selon son rapport annuel 2009.
 
Et l’organisation précise que ce montant ne comprend pas le coût des services de préfecture compétents et celui des contentieux liés à la rétention devant les tribunaux.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article