Cantonales 2011 en direct: Participation en baisse par rapport au premier tour

Publié le par actu

POLITIQUE - Abstention, FN, front républicain, les enjeux sont nombreux pour ce second tour...

>> Si vous voulez tout comprendre aux élections cantonales, c'est par là

>> Les compétences du conseil général en images, c'est par ici

 

12h35:Le vote en berne dans les Bouches-du-Rhône
Le taux de participation à la mi-journée s’établit à 13,72% dans les Bouches-du-Rhône, contre 16,06% lors du premier tour de dimanche dernier. Toutefois, c’est 2,5 points de mieux que lors du 2e tour de 2004. Cinquante-huit candidats s’affrontent aujourd’hui dans le département. Le FN a pu se maintenir dans 25 cantons sur 29, dont une majorité face à la gauche. Seuls quatre cantons affichent un duel classique UMP-PS. En région Paca, l’abstention est plus forte que dimanche dernier et qu’en 2004. Seuls 14,30% des électeurs avaient voté à 12h.

 

 

 

12h25: Le point dans plusieurs départements importants
Dans l'Isère, la participation est de 16,16% pour le second  tour, soit un taux encore inférieur à celui du premier tour à la même heure (16,61%) et très inférieur à celui du secon tour des cantonales de 2008 à la même heure (20,80 %).
Dans le Haut-Rhin, la participation n’atteint pas les 9%. Selon les premiers chiffres communiqués par la préfecture, le taux de participation à la mi-journée dans le Haut-Rhin est de 8,99%, soit 2,09% de moins qu’au premier tour à la même heure. Au regard des chiffres des élections cantonales précédentes, la baisse est encore plus flagrante. A la mi-journée en 2008, 14,96 % des électeurs haut-rhinois s’étaient rendus dans l’isoloir, 16,56% en 2004.
En Midi-Pyrénées, la participation à la mi-journée est de 15, 77 %, en baisse de 1,71 % par rapport à dimanche dernier. Les deux seuls départements où la participation augmente sont le Tarn et l’Ariège. En Haute-Garonne, la participation est 13,13 %, en baisse est de 1,38 % par rapport au 20 mars.
Dans le Rhône, à 12h, le taux de participation était de 13.71%. Une mobilisation pour l’heure encore plus faible que dimanche passé où 15.32 des électeurs s’étaient déplacés aux urnes. En 2004, lors du second tour des cantonales, le taux de participation à 12h était de 18.92% et de 25.30% en 2008. Lors du premier tour, le 20 mars dernier, le scrutin s’était achevé sur une très faible mobilisation des électeurs de 37.07%

 

12h20: «Si le FN n’avait aucun élu ce soir, ce serait scandaleux», s'inquiète Marine Le Pen
Marine Le Pen a voté ce matin à 11h à l’école Jean-Jacques-Rousseau de Hénin-Beaumont, dans le canton de Montigny-en-Gohelle (62). La présidente du FN estime que son parti a fait «tout ce qui était possible» pour obtenir des élus en France métropolitaine. Et pourtant le résultat n’est pas garanti, à l’instar de ce canton de Montigny-en-Gohelle où son bras droit Steeve Briois ne devrait pas devancer le sortant socialiste, Jean-Marie Picque. «Si le FN n’avait aucun élu ce soir ce serait scandaleux. Cela voudrait dire que 20% des électeurs n’ont pas été entendus.» 

12h17: Martine Aubry en duplex de Solférino ce soir
La Première secrétaire du PS analysera les résultats des élections cantonales depuis Solferino ce soir. Deux duplex sont prévus avec TF1 et France 2. Ensuite, elle prendra la parole devant les caméras présentes et le presse écrite (entre 20h30 et 21h).

12h15: Ça baisse aussi en Loire-Atlantique
La participation en Loire-Atlantique semble aussi à la baisse ce dimanche pour le second tour des élections cantonales. A 11h45, le taux de participation s’élève à 11,2%. Il y a une semaine, il s’élevait à 13,7% à la même heure.

12h10: Le ministère de l'Intérieur confirme une participation en baisse
Selon un communiqué officiel du ministère de l'Intérieur, la participation pour le second tour des élections cantonales serait de 13,69% à 12h. Un chiffre en baisse par rapport au premier tour (un peu plus de 15%).

12h: Participation en berne aussi dans l'Hérault
Du côté de l'Hérault, le taux de participation est de 16,65% soit quatre points de moins que lors du premier tour, dimanche dernier. Pour rappel au premier tour le taux d'abstention était de 69% à Montpellier et de 56% dans l'Hérault.

11h58: Taux de participation encore en baisse dans le Pas-de-Calais
Dans le Pas-de-Calais, le taux de participation est de 11,09% à 12h (15,68% en 2004) alors qu'il était à 12,03% dimanche dernier à la même heure.

 

10h30: Ça commence doucement à Lille
Une vingtaine de votants ce matin dans un bureau de l’école Bara-Cabanis, à Lille où la participation s'élevait à 2,5 % à 9h30. Pour tuer le temps, le président du bureau explique à l’un de ses assesseurs comment il s’y prend pour remettre en place un gamin qui fait des bêtises. A l’instar de trois des quatre cantons de l’est lillois, les électeurs départagent le PS et le FN au second tour.

 

 

8h: Ouverture des bureaux de vote pour le second tour
Ouvert depuis ce dimanche matin 8h, les bureaux de vote vont rester ouver jusqu'à 18h partout en France sauf dans les grandes agglomérations où ils resteront ouverts jusqu'à 20h.

Un second tour électrique. Les bureaux de vote pour le second tour des élections cantonales, scrutin au cours duquel 3.124 candidats se disputent 1.566 sièges de conseillers généraux encore à pourvoir, ont ouvert dimanche à 8h en métropole. Ils fermeront à 18h, sauf dans la région parisienne ainsi que dans quelques grandes agglomérations où leur clôture a été fixée à 20h.

En outre-mer, les opérations de vote ont commencé à 6h heure de Paris à La Réunion et à 7h à Mayotte en raison du décalage horaire. Elles ne débuteront qu'à 13h (heure de Paris) en Guyane et 14h en Guadeloupe et à la Martinique. 460 conseillers généraux avaient été élus dès le premier tour le 20 mars. L'abstention avait atteint le record de 55,68%.

>> Les compétences du conseil général expliquées en images, c'est par là

Actuellement, la gauche est majoritaire dans 58 départements, la droite dirigeant les autres. Plusieurs départements, surtout à droite, peuvent encore basculer. Les conseillers généraux seront remplacés, à partir de 2014, par les conseillers territoriaux qui siègeront aussi à la région. Toutefois, la gauche a annoncé qu'en cas de victoire en 2012 elle renoncerait à la création de ce nouvel élu.

L'élection des nouveaux présidents de conseils généraux aura lieu le jeudi 31 mars. Si à l'issue de trois tours de scrutin aucune majorité ne s'est dégagée, ce sera au doyen d'âge de présider l'assemblée départementale.

Publié dans actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article