Bulgarie : huit morts dans l'attentat-suicide anti-israélien

Publié le par actu

BOURGAS (BULGARIE), HIER. Après l’explosion d’une bombe dans un car de touristes israéliens, les secours prennent en charge une femme blessée.

BOURGAS (BULGARIE), HIER. Après l’explosion d’une bombe dans un car de touristes israéliens, les secours prennent en charge une femme blessée.
| (AFP/STR.)

                 Laurent Fabius a également condamné «avec la plus grande fermeté l'attentat terroriste» et a exprimé «son appui aux autorités bulgares pour identifier, arrêter et présenter devant la justice les auteurs de ce crime abject».

De son côté, le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a condamné «sans réserve» l'attentat qui a visé des Israéliens faisant au moins sept morts et une trentaine de blessés en Bulgarie mercredi. John Baird a dit avoir «bon espoir que les autorités bulgares fassent tout leur possible pour que les auteurs de cet attentat soient traduits en justice. «Profondément attristé» par l'attaque meurtrière, le chef de la diplomatie canadienne a présenté «au nom de tous les Canadiens» ses «plus sincères condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers». «Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés», a-t-il ajouté.

C'est la première fois qu'un attentat anti-israélien a lieu en Bulgarie. Toutefois, Danny Shenar, chef du service de sécurité au ministère israélien des Transports, avait révélé en janvier qu'une tentative d'attentat à la bombe visant des touristes israéliens en Bulgarie avait été déjouée le 3 janvier : un engin exploL'attentat anti-israélien en Bulgarie, qui a entraîné mercredi la mort d'au moins huit personnes, selon un nouveau bilan, a été commis par un kamikaze, a annoncé jeudi le ministre bulgare de l'Intérieur, Tsvetan Tsvetanov, sur place à l'aéroport de Bourgas, au bord de la Mer Noire.

 



«L'explosion a été provoquée par un homme qui est mort dans l'attentat et dont l'identité exacte n'est pas établie. Son document de voyage était un faux permis de conduire délivré dans l'Etat du Michigan», aux Etats-Unis, a précisé le ministre. «Nous sommes confrontés à une vague mondiale de terrorisme, l'attentat de Bourgas a été mené par des activistes du (mouvement chiite libanais) Hezbollah et commandité par l'Iran», a déclaré jeudi le ministre israélien de la Défense Ehud Barak à la radio publique israélienne. «Les réseaux d'Al-Qaïda et du Jihad islamique mondial opèrent aussi», a ajouté M. Barak qui a mentionné une longue série de récentes attaques ou tentatives d'attaques qui ont visé des Israéliens à l'étranger, notamment au Kenya, en Thaïlande, en Azerbaïdjan, en Georgie ou encore à Chypre.

Netanyahu a déjà officiellement mis en cause l'Iran

Mercredi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait déjà officiellement mis en cause l'Iran dans l'attentat, dénonçant «une offensive terroriste iranienne». Des équipes de secours israéliennes, des médecins spécialisés dans les victimes d'attentats et des diplomates sont arrivés à Bourgas dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué Lior Ben Dor, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien. Au moment de l'attentat, qui n'a pas été immédiatement revendiqué, les touristes, arrivés d'Israël à bord d'un avion-charter qui avait atterri peu avant 14 heures (16 heures à Paris), montaient dans des autobus pour être transférés dans une station balnéaire située au nord de Bourgas, a précisé le ministère bulgare de l'Intérieur.

Hollande exprime son indignation

François Hollande a condamné l'attentat dans un communiqué publié mercredi soir. «Le président tient à exprimer son indignation et sa compassion qui sont celles de tous les Français», souligne ne substance le communiqué. «La France apportera son appui aux autorités bulgares et assure les autorités israéliennes de sa solidarité dans ces circonstances tragiques, ajoute François Hollande. Un peu plus tôt, le ministre des Affaires étrangères sif avait été découvert dissimulé dans un autobus qui devait transporter des touristes israéliens de la frontière avec la Turquie à une station de ski bulgare. Les autorités bulgares avaient alors opposé un démenti à cette information.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article