Bordeaux respire, Lyon étouffe

Publié le par actu

Les Bordelais félicitent Alou Diarra, auteur du premier but contre Lyon, le 19 septembre 2010 à Bordeaux

 

Les Bordelais félicitent Alou Diarra, auteur du premier but contre Lyon, le 19 septembre 2010 à Bordeaux R.Duvignau / REUTERS

FOOT – Les Girondins s'imposent 2-0...

Ce Bordeaux-Lyon, choc entre mauvais élèves du championnat, n’avait pas grand-chose d’alléchant. Sur  le terrain, il  s’est révélé des plus ennuyeux, entre deux équipes en proie aux doutes, voire, à la crise. A peine trois ou quatre actions sont venues pimenter une soirée pauvre en jeu, conclue par un petit 1-0 pour les Girondins. Qu’elle semble loin l’affiche du quart de finale de Ligue des champions il y a cinq mois à peine…


Décidés à s’offrir une bouffée d’oxygène, les Girondins, relégables avant ce «choc», sont les premiers à se montrer dangereux. Mais les corners, contrés par des Lyonnais solides dans le jeu aérien, ne donnent rien (6e). Bordeaux pousse mais ne parvient pas à faire sauter le verrou. Et c’est finalement l’OL qui s’offre l’occasion la plus dangereuse en première mi-temps, mais Lisandro Lopez rate l’immanquable. Lancé par Briand à la limite du hors-jeu, l’Argentin se présente seul face à Carrasso. Son tir frôle le poteau, mais mauvais côté.

Jussiê double la mise

C’est finalement sur coup de pied arrêté que Bordeaux va une fois encore trouver la faille. Diarra détourne un coup franc de la tête et trompe Lloris (1-0, 60e). Dans la foulée, se sentant pousser des ailes, les Girondins pensent doubler la mise par Maazou, mais son but est refusé pour un grotesque hors-jeu (62e). Dix minutes plus tard, au tour de Lyon de se créer une occasion. Sur un nouveau coup franc excentré signé Gourcuff, Gomis prend sa chance mais sa tête n’est pas cadrée alors que le but semblait tout cuit (72e). Jussiê, plus précis, ne rate pas la balle du 2-0 pour Bordeaux (90e).

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article