Attentat déjoué à Détroit, aux Etats-Unis

Publié le par actu

Un avion de la compagnie Delta Airlines, pris le 12 septembre 2009.

 
Un avion de la compagnie Delta Airlines, pris le 12 septembre 2009./AFP / KAREN BLEIER
TERRORISME - Tentative d'explosion à bord...

Tous les médias américains ont les yeux rivés sur lui. Lui, c’est un Nigérian de 23 ans qui a tenté d'allumer un explosif à bord d'un vol Amsterdam-Detroit (Etats-Unis) et a indiqué aux enquêteurs qui l'ont arrêté être membre d'Al-Qaïda. Il s'appelle Abdul Farouk Abdulmutallab.

L'incident, qu’un haut responsable a qualifié de «tentative d’acte de terrorisme», est survenu aux environs de 12h locales (17h GMT) à l'atterrissage du vol Northwest Airlines 253, qui transportait 278 passagers d'Amsterdam à Detroit.

Explosif à bord

Selon Peter King, un élu républicain de la Chambre des représentants et membre de la commission de la sécurité inférieure, intérrogé sur CNN et
Fox News, l’homme a utilisé «un engin relativement sophistiqué» et il a été brûlé au 3e degré quand il a tenté de le faire détonner.

D’après
ABC News, citant des responsables policiers, ce passager aurait tenté de mettre à feu une «substance poudreuse». La poudre, il l'avait cachée le long de sa jambe et l'avait ensuite mixée à l'aide d'une seringue, détaille un haut responsable de la sécurité aérienne cité par le New York Times. Ce qui donnait un «outil plus incendiaire qu'explosif», reprend ce responsable.

Traumatisme

Susan Elliott, une porte-parole de Delta Airlines, propriétaire de Northwest, avait indiqué plus tôt à l'AFP qu'un passager avait «causé des troubles» à l'atterrissage en allumant ce qui semblaient être «des pétards». «Le passager a été immédiatement maîtrisé. Delta collabore à l'enquête des autorités».

Selon la chaîne de télévision CNN, citant un bulletin fédéral, l'homme a indiqué aux enquêteurs avoir acquis l'explosif au Yémen et y avoir reçu des ordres sur quand l'utiliser. Voir ici le reportage d'ABC News

De quoi mettre l’Amérique, encore traumatisée par les attentats du 11-septembre 2001, sur les dents.

Sécurité renforcée

Le président Barack Obama, en vacances à Hawaii, a «donné l'ordre de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer la sécurité des voyages aériens. Le président surveille de près la situation et est régulièrement informé. A l'heure actuelle, son emploi du temps n'a pas été modifié», a conclu Bill Burton, le porte-parole adjoint de la Maison Blanche. Conséquence: les Etats-Unis demandent aux compagnies aériennes mondiales de renforcer la sécurité sur les vols à destination des Etats-Unis. >> A lire: en quoi consiste exactement ce renforcement de la sécurité aérienne?

Une porte-parole du FBI (police fédérale) à Detroit (nord des Etats-Unis) a indiqué à l'AFP qu'une enquête avait été ouverte sur l'incident.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article