Apple tremble après l'arrêt maladie de Steve Jobs

Publié le par actu

 
 

Sa santé fragile a une nouvelle fois eu raison de l'investissement de . Le patron de la société d'informatique américaine Apple a annoncé lundi qu'il abandonnait de nouveau les rênes de son entreprise pour une durée indéterminée à cause de problèmes de santé, dont il n'a pas précisé la nature et l'ampleur.

 

«A ma demande, le conseil d'administration m'a accordé un congé maladie pour que je puisse me concentrer sur ma santé. Je reste PDG et impliqué dans les décisions stratégiques les plus importantes pour l'entreprise», écrit Steve Jobs, 55 ans, dans un courriel adressé aux employés d'Apple.

En son absence, c'est Tim Cook, directeur opérationnel du groupe qui prend «en charge la direction des affaires courantes d'Apple», a précisé l'inventeur des iphone, ipod et autres ipad dont les innovations technologiques sont louées par les passionnés. Son remplaçant avait déjà occupé ce poste en 2004 quand Jobs avait été opéré d'un cancer du pancréas, puis en 2009, pendant six mois, là encore pour suppléer un congé maladie de Steve Jobs cette fois pour une une greffe du foie.

La société Apple très dépendante des intuitions géniales de Jobs parviendra-t-elle à traverser cette période sans son PDG tutélaire ? La marque à la pomme commence notamment à être sérieusement concurrencée sur le marché des téléphones et des tablettes.

Analyste du site financier 247wallst.com, Douglas McIntyre, note que «Jobs est considéré pratiquement comme le seul architecte du succès phénoménal d'Apple» depuis le lancement du baladeur numérique iPod à l'automne 2001, indique-t-il, rappelant que le patron d'Apple passe pour «contrôler dans les moindres détails la création et le marketing des principaux produits du groupe».

Les marchés étaient fermés le 17 janvier pour cause de jour férié mais nul doute que le cours de l'action à la pomme sera scrutée de près mardi. En janvier 2009, l'annonce du départ en disponibilité de M. Jobs avait fait chuter l'action Apple de près de près de 10% dans les échanges électroniques (après la clôture de la séance) à la Bourse de New York.

Il redresse la pomme en 1997

M. Jobs a été l'un des cofondateurs d'Apple en 1976. Il avait quitté le groupe en 1985 au terme d'une lutte de pouvoir interne. Revenu aux commandes du groupe en 1997, il redresse alors la société en proie à de graves difficultés. Le succès viendra d'abord avec les iMac, qui, en 1998, font de l'ordinateur personnel un produit «design». Suivront les iPod, IPhone et tablettes qui donnent le «la» au reste de l'industrie.

Publié dans actualité economique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article