Afghanistan: Abdullah Abdullah et Bernard Kouchner pour un second tour

Publié le par actu

Le candidat à la présidentielle en Afghanistan, Abdullah Abdullah, lors d'un meeting à Kaboul le 27 Septembre 2009.

Le candidat à la présidentielle en Afghanistan, Abdullah Abdullah, lors d'un meeting à Kaboul le 27 Septembre 2009./S. SABAWOON/EPA/SIPA

PRESIDENTIELLE - Le candidat arrivé deuxième lors du premier tour est cependant «ouvert» à d'autres options...

Lui aussi veut un second tour. Abdullah Abdullah, le principal adversaire du président afghan sortant Hamid Karzaï, s'est prononcé en faveur d’un second tour à l'élection présidentielle. Il s’est aussi dit «ouvert» à d'autres options pour résoudre la crise politique en cours, dans une interview lundi soir à CNN. De son côté, Bernard Kouchner a jugé «très important» d'organiser ce second tour, ce mardi sur France Info. Cependant, selon le ministre des Affaires étrangères, l'élection est acquise à Hamid Karzaï.

Lundi, une commission soutenue par l'ONU a annoncé l
'invalidation de près du tiers des bulletins de vote en faveur d’Hamid Karzaï ce qui, selon des observateurs du scrutin, contraindrait le président sortant à un second tour.

Abdullah prêt à travailler avec Karzaï

Abdullah Abdullah
accuse son rival de fraudes massives au scrutin du 20 août. «Je crois qu'avant de me montrer trop précis (...) je devrai obtenir un mandat de mes supporteurs», a-t-il déclaré, en ajoutant que son objectif était «d'apporter des changements dans le pays» et non pas obtenir «un ou deux postes au sein du gouvernement».

La semaine dernière, Abdullah Abdullah s’était dit prêt à
travailler avec le président sortant Hamid Karzaï. «Ces derniers jours, il n'y a pas eu de contacts entre mon camp et celui de Karzaï», a-t-il cependant souligné lundi, tout en reconnaissant que des contacts avaient été pris au cours des semaines précédentes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article