A Cannes, des soirées il y en a à la pelleteuse

Publié le par actu

Soirée Paris Premiere à Cannes le 13 mai

 
Soirée Paris Premiere à Cannes le 13 mai/G. ANTHONY/SIPA

NUIT CANNOISE - Quand les vagues perturbent les festivités...

C'est party mon kiki ! Les choses sérieuses ont vraiment commencé hier et les assoiffés de la Croisette ont pu s'adonner à leur passion : le pillage d'open-bar. On commence la virée sur le toit de l'hôtel 3.14 où Belvedere organise un cocktail secret autour de la piscine et dévoile son nouveau flacon. Le jacuzzi est à point. Un before idéal pour prendre des forces avant la guerre.

Le soleil se couche, direction la Terrazza Martini pour la fête du magazine de mode Flavor.
Cuba Gooding Junior se dandine gentiment sur du hip-hop west-coast tandis que la mer se déchaîne. Les vagues attaquent fortement les digues et sèment la panique. La plage Audi en fait fortement les frais. Dépêchée en urgence, un pelleteuse s'affaire à consolider les barrages et enrayer la progression de l'eau. On se croit un peu dans un remake de film catastrophe illuminé par un feu d'artifice géant tiré du palais.

Minuit sonne, on met les gaz en navettes pour rejoindre Juan les Pins. L'hôtel
Belles Rives, vieux palace à l'ambiance Riviera, est annexé toute la quinzaine par Schweppes qui accueille ce soir la fiesta Paris Première. Le spot est tout simplement fou. La sound-designer de Paris Dernière, Béatrice Ardisson, est aux platines. Vincent Perez tape la discute avec Alexandra Sublet. Sur le ponton, les frères Bogdanoff et leurs visages futuristes crées l'attraction. A 2h du mat', extinction des feus. On va se finir au Baron. La terrasse est pleine à craquer, nos foies aussi... Il faut en garder un peu sous la pédale avant un très gros week-end en perspective. 

Publié dans actualité culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article