A Calais, le démantèlement de la jungle a débuté

Publié le par actu

Les policiers sont intervenus autour du camp de fortune habité par des migrants clandestins.

La jungle de Calais, 21 septembre 2009
La jungle de Calais, 21 septembre 2009
MaxPPP


Ce n'est pas une surprise. L'opération était annoncée par Eric Besson, ministre de l'immigration, depuis quelques jours.

Elle a débuté ce mardi matin, à l'aube, selon RTL.

La "jungle", c'est quoi ? Une zone à proximité du port de
Calais où se regroupent les migrants clandestins dans leur attente de leur départ vers le Royaume-Uni. Elle est composée de tentes et d'abris de fortune dans des sous-bois.

Objectif de ce démantèlement : répondre aux inquiétudes des voisins et s'en prendre aux "réseaux de passeurs" qui feraient "la loi sur cette zone", selon Eric Besson.

"C'est une fausse solution", selon les représentants associatifs qui s'occupent des clandestins à Calais.

"Dès demain, ils vont partir, ils vont aller se cacher... mais ils reviendront dans 15 jours, 3 semaines", expliquait par exemple le père Boutoille, porte-parole du collectif C SUR, sur RTL, la semaine dernière. "
On ne pense pas à l'avenir. Le vrai problème de l'immigration n'est jamais abordé."

"Détruire les abris, c'est provoquer l'éparpillement des camps, livrer les migrants aux réseaux mafieux et ne rien régler sur le fond.
C'est persister dans l'erreur de 2002 de la fermeture du camp de Sangatte", a dénoncé un collectif d'associations, cité par Europe 1.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article