US Open: Roddick trop fort pour Gicquel

Publié le par actu

Marc Gicquel

Marc Gicquel n'a rien pu faire face à Andy Roddick (Reuters)

Comme Serra face à Verdasco, Marc Gicquel n’a pas pesé bien lourd contre Andy Roddick au deuxième tour de l’US Open (6/1 6/4 6/4). Ça passe également pour Djokovic, Robredo et Soderling.

par Aurélien Billot, le 04-09-2009

Il n’y pas eu de miracle pour Marc Gicquel. Brillant vainqueur de Tursunov pour son entrée en lice (6/2 5/7 6/3 6/3), le Français n’a pas pu faire grand-chose contre Andy Roddick (6/1 6/4 6/4). Pourtant, à la différence de Florent Serra face à Fernando Verdasco un peu plus tôt (6/3 6/0 6/3), le natif de Tunis a plutôt bien résisté, notamment dans les deuxième et troisième sets. Mais comme souvent, l’Américain était quasiment injouable sur son service (69% de premières balles, 13 aces). Résultat, le Français n’a eu qu’une seule balle de break - non convertie - à se mettre sous la dent. Et encore, c’était dans le dernier jeu, quand l’affaire était presque entendue. Pourtant, après le match, ce n’est pas sur la régularité de l’Américain que le Français insistait, mais plutôt sur la sienne. «L'impression est mitigée. Je fais pleins de fautes qui n'ont pas lieu d'être (Ndlr : 37 au total) et forcément derrière, c'est plus facile pour lui. J'ai trop joué sur son revers en début de match et il m'a neutralisé avec son slice, ça m'a endormi. Dans les 2e et 3e manches, je l'ai plus joué côté coup droit et ça s'est mieux passé».

Djokovic déroule
Il n’empêche, ce sera bien Roddick, vainqueur en 2003 et finaliste en 2006 à Flushing Meadows, qui défiera John Isner au troisième tour pour ce qui promet d’être un duel de cogneurs. Car comme à son habitude, le géant US (2m05) a encore fait parler la poudre face au Turc Marsel Ilhan (16 aces). Vainqueur en trois sets (6/3 6/4 7/6), Isner tentera pour le coup de battre sa meilleure performance en Grand Chelem réalisée à New York, déjà, en 2007. Il avait alors perdu face à un certain Roger Federer. Pour ce qui est des autres résultats, pas de grosse surprise à signaler cette nuit. Novak Djokovic a ainsi déroulé face à Christian Ball (6/3 6/4 6/4), Robredo a remporté le duel 100% espagnol contre Guillermo Garcia-Lopez (6/2 4/6 6/2 6/4) et Soderling n’a pas eu à s’employer pour venir à bout de Marcel Granollers. Touché au dos, l’Espagnol a en effet jeté l’éponge au bout de 16 petites minutes de jeu (2/0 ab.).

Résultats du deuxième tour :
Haas (All, 20) - Kendrick (E-U) 6/4 6/4 7/6
Verdasco (Esp, 10) - Serra (Fra) 6/3 6/0 6/3
Querrey (EU, 22) - Kim (EU) 7/5 6/7 6/4 6/4
Witten (EU, q) - Gonzalez (Arg) 6/7 6/4 7/5 6/2
Davydenko (Rus, 8) - Hernych (Rtc) 6/4 6/1 6/2
Blake (E-U, 21) - Rochus (Bel) 6/4 3/6 7/6 6/3
Djokovic (Ser, 4) - Ball (Aus) 6/3 6/4 6/4
Isner (E-U) - Ilhan (Tur) 6/3 6/4 7/6
Chiudinelli (Sui) - Youzhny (Rus) 2/6 7/6 6/4 6/3
Kolschreiber (All, 23) - Devvarman (Ind) 6/3 6/4 0/6 6/2
Robredo (Esp, 14) - Garcia-Lopez (Esp) 6/2 4/6 6/2 6/4
Soderling (Sue, 12) - Granollers (Esp) 2/0 ab.
Stepanek (Tch, 15) - Mayer (Arg) 7/6 6/3 6/4
Roddick (E-U, 5) - Gicquel (Fra) 6/1 6/4 6/4

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article