Formule 1 : Sébastien Bourdais chez Ferrari ? Chiche !

Publié le par actu

Le Français a proposé son CV à Ferrari qui chercherait déjà à remplacer Luca Badoer. Mais il n'est pas le seul intéressé.

Sébastien Bourdais

Sébastien Bourdais chez Ferrari, un rêve... Bientôt une réalité ? (Source : Reuters)

 

Luca Badoer qui assure l'intérim dans le baquet de Massa, en attendant le retour du Brésilien, est en sursis. La faute à un week-end calamiteux. A Valence, le vétéran italien (38 ans) a terminé dernier des qualifications et 17ème en course. Pire, on lui compte deux têtes à queue et une pénalité de 10 secondes pour être sorti trop large des stands après son ravitaillement.

Badoer arrivait pourtant à trouver du positif : "Je suis content. L'objectif est atteint car j'ai fini la course. Tout est positif. J'ai fait 57 tours. J'ai pris confiance dans la voiture, ce qui me manquait".

Mais il reconnaissait néanmoins ne pas avoir  "le niveau de Räikkönen".

Du côté de Ferrari, on fait grise mine. Le patron de l'écurie, Stefano Domenicali a déjà annoncé que le GP de Belgique à Spa la semaine prochaine, serait déterminant pour l'avenir du pilote :

"Le week-end prochain (à Spa), ce sera une course importante pour Luca. Nous attendons un grand bond de sa part (au classement) et après nous verrons".

Pourquoi ? Car "Ferrari ne peut pas se satisfaire d'une voiture à la dernière place. C'est clair".

On ne peut pas lui donner tort. Ferrari doit marquer des points et il reste 6 GP. Reste à savoir si Badoer qui n'a jamais marqué de points en 50 GP et qui n'avait plus couru en compétition depuis 1999, est le plus qualifié pour le job ?!

Certains spéculent sur la place qu'aurait pu faire Michael Schumacher. Mais le septuple champion du monde ne reviendra pas. Du moins cette année... Stefano Domenicali exclut cette option : "Je suis heureux qu'il s'entraîne, mais il y a une chose que je peux exclure absolument, c'est que Michael redevienne pilote de course cette année".

Luca Badoer en sursis, les pilotes se bousculent au portillon pour se placer et éventuellement décrocher le précieux sésame.

On cite Marc Gené, le second pilote essayeur de la Scuderia ; Giancarlo Fisichella, le pilote de Force India ; l'Anglais Anthony Davidson, ancien pilote essayeur Minardi, BAR Honda et Super Aguri et...

Sébastien Bourdais, ancien pilote chez Toro Rosso. Le Français a confié à RMC qu'il était intéressé et qu'il avait déposé son CV : "Ce serait vraiment le pied de monter dans une Ferrari. Mon nom est sorti et ils savent que je suis au garde à vous s’ils éprouvent le besoin de me mettre dans la voiture."

Il a de plus dans son entourage des personnes qui pourraient faciliter une telle arrivée. Son manager Nicolas Todt n'est autre que le fils de Jean Todt directeur de Ferrari de 1993 à 2007. Problème : si Nicolas Todt a parlé de la candidature du Français aux dirigeants, son nom ne serait pas en tête de liste.

Ferrari doit aussi prendre en compte un autre problème : l'absence de Massa est temporaire. De même l'an prochain, on annonce l'arrivée de Fernando Alonso. Sans oublier le retour de Schumacher qui reste d'actualité...

A quoi bon engager un pilote alors ?

Affaire à suivre...

Selon vous, faut-il laisser

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article