La solitaire du figaro

Publié le par actu




Après un bon départ en baie de Dingle, la flotte se rue sous spi et file à vive allure le long des côtes sud ouest de l'Irlande. Il a fallu négocier la route la plus courte sans trop se rapprocher des falaises où le vent est instable et le ressac nuisible à la vitesse du bateau.

Paysage magnifique et falaises impressionnantes, JP admire le spectacle tout en s'appliquant sur ses réglages de voiles en permanence comme le font ses camarades de jeu. Tangon dans l'étai au largue serré avec 15 noeuds de vent ils déboulent rapidement. A chaque vague il faut choquer la GV puis reborder pour optimiser la vitesse sur les surfs. Les solitaires ont viré le caillou du Fastnet cette nuit par grand calme avec 8 noeuds de vent, et ont ce matin déjà parcouru la moitié de la mer Celtique.

JP navigue à 7 noeuds de vitesse à 4.4 milles de Frederic Duthil, leader actuel de la flotte. Les 15 premiers se tiennent dans un mouchoir de poche de 2 milles de long.

Du petit temps s'annonce pour passer le sud de l'Angleterre. Le repos n'est pas de mise avant ce passage où les Solitaires pourront enfin affaler leur spi !

Si jamais le passage de la pointe sud-ouest se fait avec un courant défavorable on pourrait assister aux premiers écarts importants de l'étape.

Publié dans actualité sportive

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article