Sarkozy est mort" vous propose Google...

Publié le par actu

"Nicolas Sarkozy est mort" ... C'est en tout cas ce que propose Google ce matin dans ses suggestions de recherche.

 

Il s'agit en fait de la une d'un journal satirique, Le Monte, d'avril 2008 et qui avait provoqué un joli buzz à l'époque au point de générer aujourd'hui 640.000 pages de résultats sur Google. Si l'éditeur et le distributeur du journal ont à l'époque été l'objet d'une réquisition judiciaire visant des faits d'atteinte à la représentation de la personne, Internet et plus particulièrement Google se souviennent et relatent les faits ; Le moteur incite même à approfondir une recherche en ce sens. Si le sujet ne vous inspire pas, vous pouvez rechercher "Nicolas Sarkozy nu", "Nicolas Sarkozy juif", "Nicolas Sarkozy fabrique des sans papiers", "Nicolas Sarkozy face à la crise" ou encore en anglais "Nicolas Sarkozy antichrist" ...


De quoi s'agit il ?
Les suggestions de recherche proposées par le service Google Suggestions apparaissent sur le moteur lorsque vous saisissez votre requête afin de vous orienter dans vos recherches. Ces suggestions proposées ne correspondent pas à des recherches personnelles effectuées par un utilisateur, Google utilise en revanche des informations sur la popularité des recherches courantes afin de classer ses suggestions. Pour ce faire, les utilisateurs envoient à Google, le plus souvent sans le savoir, des informations, protégées par les
règles de confidentialité de Google qui "accorde une grande importance à la confidentialité des données". Google se défend de la façon suivante : "Nous essayons de ne pas proposer de suggestions de recherche qui pourraient offenser un grand nombre d'utilisateurs. Sont notamment inclus les termes à caractère pornographique, les termes grossiers, ainsi que les termes incitant à la haine et à la violence " et offre la possibilité de demander, via le forum d'aide, et donc à la vue de tous, qu'une suggestion soit supprimée.

Très récemment, Google a été condamné en France, pour la première fois, pour son service Google Suggest par le Tribunal de commerce de Paris statuant en référé le 7 mai 2009 (jugement encore non publié). Le plaignant, Direct Energie se voyait gratifié d'un "direct energie arnaque" dans les suggestions du moteur de recherche ; Le Tribunal de commerce de Paris a exigé la suppression de la suggestion.

Voila donc un nouvel axe à surveiller dans la gestion de l'image et de la notoriété en ligne d'une marque ... ce que le service de veille de l'Elysée n'a apparemment pas encore fait.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article