Nouvelle lettre de menaces avec une balle pour Sarkozy

Publié le par actu

Sarkozy : "ma santé est bonne", "je vous demande de me croire"
Agrandir l'image

Crédit Photo : eTF1

 

 
  • Le parquet anti-terroriste de Paris a été saisi de l'enquête.

 

Le courrier n'aura pas eu le temps d'arriver jusqu'à l'Elysée. Il a été intercepté mardi soir au centre de tri postal de Montpellier. A l'intérieur de l'enveloppe, oblitérée à Béziers le même jour, une cartouche de calibre 375 Magnum à l'intention de Nicolas Sarkozy. Le parquet de Montpellier s'est rapidement déssaisi au profit de la section anti-terroriste du parquet de Paris, a confirmé une source judiciaire parisienne.

Le texte dactylographié, que la rédaction de LCI.fr a pu consulter, tient sur une feuille blanche A4 qui débute par un "Coucou, on ne vous oublie pas". Outre le chef de l'Etat et sa famille plusieurs personnalités sont citées comme cibles : Jean-François Copé, Frédéric Lefebvre, Frédéric Mitterrand, Christine Albanel et Michel Rocard. Le style est menaçant et surtout très confus.

"Des photos très intéressantes"

Après avoir fait l'inventaire de toutes les armes qu'il(s) aurai(en)t en leur possession, le ou les auteurs de la lettre anonyme menace(nt) aussi à la fin de la lettre le "fils du Roi", visant très probablement de la sorte le fils du chef de l'Etat, Jean Sarkozy. "Vous avez cru à des fous et bien le temps de la libération avance. Le roi et son clan vont disparaître de la surface de la terre (...) Nous avons le fils du roi comme cible prioritaire avec 3 sénateurs, 4 députés, 1 ministre et un juge dans le top ten et des alertes à la bombe fréquentes dans divers magasins. La peur vous alles (sic) l'avoir".

Pêle-mêle, le ou les auteurs disent également avoir des photos "très intéressantes" des familles de membres de la sécurité des hautes personnalités ou de membres de l'UMP. Photos qui pourraient "bientôt circuler". Et de déclarer dans la même phrase :  "attention les sorties de boîtes ou de clubs privés sont dangereuses des accidents sont vites arrivés".

Le courrier est actuellement en cours d'analyse par la police technique et scientifique de Montpellier. Depuis plusieurs mois, de nombreuses personnalités politiques, dont le chef de l'Etat à plusieurs reprises, ont reçu des lettres similaires, accompagnées généralement de cartouches de 9 mm. Dernière en date : Ségolène Royal, le 25 juillet dernier. Aucun suspect n'a été arrêté pour l'heure.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article