EXCLU: Lettre ouverte au président de la république!!

Publié le par actu

Rouen, le 24 juillet 2009

 

LETTRE OUVERTE A

 

 

 

 

Monsieur Nicolas SARKOZY

Président de la République Française

Palais de l’Elysée

55 rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 PARIS

 

 

 

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Conseiller Régional de Haute-Normandie au sein du groupe
 « Unis pour la Normandie »

 que préside Jean-Paul GAUZES,
 brillamment réélu député européen,
 je compte

 au nombre des actifs militants de votre politique.

 

Votre dynamisme et votre style direct rompent avec
 le compassé de vos prédécesseurs.
Votre volonté affirmée de réformer
 et votre exigence de suivi,
 alliées à votre culture du résultat,
sont de nature à faire changer les choses.

Votre courage dans l’analyse et la description des réalités,

ainsi que votre ambition dans la fixation
 des objectifs sont de bon augure.

Voilà pour les compliments.

 

Par ailleurs Directeur de
l’Union Portuaire Rouennaise,

j’étais parmi les auditeurs attentifs
de votre discours de politique maritime nationale,

 le 16 juillet,
 à la mairie de la ville
si bien réanimée par Antoine RUFENACHT.

Je partage votre diagnostic
et j’approuve pleinement votre politique maritime,

 légitimement ambitieuse.

 

Voilà pourtant les interrogations q
ue vous m’autoriserez,
Monsieur le Président :

 

Ø   Est-il normal que parmi les
 « grands ports internationaux idéalement

 placés pour desservir l’Europe et le monde »,
vous citiez

« Le Havre, bien sûr,
 Marseille, Bordeaux, Saint-Nazaire, Toulon, Dunkerque,… »

mais pas Rouen ?

 

Le port de Rouen est pourtant 5ème
port français tous tonnages confondus,

 1er port céréalier européen,
1er port français pour l’agro-alimentaire,

 les produits forestiers et le groupage Nord-Sud,

 2nd port français pour les produits pétroliers raffinés.

 

Vous comprendrez que pour beaucoup,

 cette omission soit ressentie comme une maladresse,

 si près de nos quais et à propos du « Grand Paris ».

J’aurais plaisir à l’occasion, qui sait ?...,

 de vous présenter dans mon bureau
 une affiche d’après-guerre
 où le graphiste Bindle illustrait
 le slogan « Rouen, avant-port de Paris ».

 

 

 

Ø   Est-ce normal, Monsieur le Président,
que pour la troisième fois depuis votre prise de fonction,
 vous vous rendiez à l’embouchure de l’estuaire de la Seine
sans vous arrêter ni passer à Rouen,
siège de la Préfecture de Région ?

 

Vous avez souvent rappelé,
et dès le soir de votre élection,
 que vous étiez le Président de tous les français.
 Vous êtes par conséquent aussi
 le Président des habitants de toutes
les villes de France,
y compris celles
 qui ont fait le choix démocratique,
 fâcheux à mon goût en tout cas
s’agissant de Rouen,
d’élire un édile de gauche.

Sauf à considérer que Rouen
soit définitivement laissée
 en jachère pour les idées de progrès que nous défendons,
il n’est pas acceptable
 que toujours la capitale de Haute-Normandie
soit évitée par vous,
 comme d’ailleurs
 par la plupart des
ministres de votre gouvernement.

 

L’élu régional que je suis,
fier de ses attaches rouennaises
et confiant dans le potentiel de sa ville,
du responsable portuaire dont l’activité des entreprises environnantes
induit plus de 20 000 emplois,
 serait heureux de vous accueillir prochainement à Rouen.

 

Que la ville soit à gauche,
que l’agglomération soit à gauche,
que le département soit à gauche,
 que la région soit à gauche
 ne justifie en rien votre ignorance de Rouen et des Rouennais.
 Au contraire,
 c’est une terre de conquête
idoine à l’exercice de votre force de conviction.

 

Monsieur le Président, Rouen et son port vous attendent !

Pourquoi pas pour lancer la démarche institutionnelle
 permettant la réunification de la Normandie et désigner
ainsi le siège de sa future capitale ?

 

Je vous prie de croire,
Monsieur le Président,
 à mon profond respect,
à la fidélité et à l’enthousiasme de mon soutien,
 ainsi qu’à la représentativité de mon propos.

 

 

 

 

                                        Pierre-Marie HEBERT

Publié dans actualité politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article