Martin, 19 ans, tué par un videur en Corse: que s'est-il passé?

Publié le par actu

Des amis de la victime dévoilent les détails de cette soirée incompréhensible qui a viré au cauchemar.

Parking de la discothèque Le Paradi's d'Olmeto-plage (Corse), là où Martin, 19 ans a été abattu par un videur.

Le parking de la discothèque Paradi's, lieu du drame.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, à Olmeto plage (Corse), Martin, un jeune vacancier de 19 ans et demi, est sorti en boîte avec ses amis pour fêter le début des vacances, selon Corse matin.

Dans la discothèque Paradi's, les jeunes gens apportent leur propre cubi de vin et ne consomment pas d'alcool. Qui n'a jamais tenté d'utiliser cette technique pour faire des économies en fin de soirée? La bande s'installe à une table, puis danse.

Mais un employé vient les réprimander. En face, les jeunes n'ont pas l'intention de s'éterniser. Vers 2 heures du matin, ils finissent par quitter la boîte. "Mais en partant, Martin est simplement allé dire au barman que ce n'était 'pas très sympa'", raconte au Parisien un proche de Martin.

Là, le ton monte, classique dispute alcoolisée. "Dégagez!", leur crie le vigile, Dominique Desanti, 33 ans, un parent du gérant de la boîte. Et Martin de répondre: "Ne vous inquiétez pas, on s'en va".

Mais les choses se compliquent: le videur apostrophe Martin à la sortie. Pourquoi? Pour lui dire, "Viens, je vais te dire ce que j'en pense..." Martin aussi veut dire ce qu'il en pense, s'expliquer, raconte à Corse matin une amie de la victime.

Deux versions de la suite de l'histoire circulent: dans l'une, les deux hommes auraient échangé les coups, d'après le premier article de Corse matin; dans l'autre, le videur aurait, de suite, sorti une arme de poing et l'aurait pointé, à bout portant, sur le torse du jeune homme, comme le rapporte Le Parisien. Une sorte de démonstration de force?

Le videur tire alors sur Martin. Aucune explication de ce geste n'a été avancée pour l'instant.

"L'employé a sorti une arme de gros calibre, l'a posée sur la poitrine du jeune homme et a fait feu une fois. La balle de 11,43 mm lui a traversé le thorax, il est mort sur le coup", a précisé José Thorel, procureur de la République à Ajaccio, sur LCI. Les secours n'ont pas eu le temps d'arriver.

Quant au tireur, il a pris la fuite...
Avant de se rendre, jeudi en fin d'après-midi, à la gendarmerie de Sartène. Placé en garde à vue pendant 48 heures, Dominique Desanti devrait être déferré au parquet dans la journée de samedi et être présenté à un juge d'instruction pour les chefs "d'homicide volontaire" et "port d'arme de première catégorie".

L'enquête a été confiée par le parquet à la section de recherches de la gendarmerie d'Ajaccio. Une perquisition a été effectuée au domicile du suspect, ainsi que dans la discothèque, où les gendarmes ont retrouvé un fusil à canon scié.

La jeune victime, un étudiant modèle, était en vacances dans le coin dans la propriété de ses parents sur la commune d’
Olmeto. Il est originaire de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines.

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article