Le retour du grand bal pop'

Publié le par actu


André Verchuren, accordéoniste mondialement reconnu, animera ce bal du 14 juillet.

TRADITION.Absente depuis des années de la capitale seinomarine, la plus populaire des fêtes revient demain soir, sur les quais. Le grand bal du 14 juillet est organisé par la mairie et les Docks 76.

 

Cette année, la ville de Rouen revient vers l'une des traditions la plus importante: le bal du 14 juillet. Depuis quelques années, cette fête était laissée à l'abandon alors que dans les villages de l'agglomération, elle subsistait. Bruno Bertheuil, adjoint au maire chargé des manifestations publiques, s'explique sur ses choix de reprendre le bal populaire en 2009.
Pourquoi avoir eu envie de renouer avec le bal du 14 juillet cette année?
Bruno Bertheuil: «Le bal du 14 juillet est une manifestation importante. C'est le moment où les Rouennais peuvent se retrouver, mais pour nous ce n'est pas uniquement de la consommation, c'est aussi le moyen de montrer que Rouen est une ville qui bouge. Le bal du 14 juillet, c'est aussi une tradition française et je trouvais vraiment dommage que Rouen soit la seule des grandes villes de l'Hexagone à ne pas le faire.»
L'idée était-elle de vous?
«Nous avions envisagé le bal il y a déjà longtemps et je me demandais justement où l'organiser. Ce problème a été réglé lorsque Philippe Varin (le directeur des Docks 76) m'a proposé d'organiser avec sa collaboration, un bal pour le 14 juillet.
Cette tradition me tient à cœur, je me rappelle que dans ma jeunesse j'adorais cette fête, je m'amusais avec mes amis toute la soirée. Nous avons donc apporté à Philippe Varin et au comité de Saint-Sever, tous les moyens techniques nécessaires.»
Le bal du 14 juillet est souvent sujet aux débordements, qu'avez-vous mis en place au niveau de la sécurité?
«Tout d'abord le bal se fera sur les quais, ce lieu me paraissait le plus judicieux. Je ne pense pas qu'il y ait plus de risques qu'à une autre manifestation. Les équipes de sécurité sont mises en place exactement comme d'habitude: les pompiers, les secours maritimes, et des barrières à quelques mètres de la Seine. Et puis le public est sensiblement différent du concert du 25juin (concert de the Ting Tings). Normalement les débordements seront assez restreints…»
En quoi 2009 diffère-t-elle des autres années?
«Cette année, on a vraiment pu travailler avec les comités de commerçants et tous les acteurs de la vie culturelle de Rouen, ce que nous avions déjà amorcé pendant l'Armada en 2008.
On a voulu des fêtes pour tous les âges: le bal avec André Verchuren, le spectacle des plongeurs (plutôt enflammé), et le feu d'artifice qui, cette année, est aussi sonore avec des musiques très variées.»
 

 

Publié dans actualité culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article