Le Paris-Cahors déraille en Haute-Vienne: 13 blessés dont deux graves

Publié le par actu

null

LE Corail Paris-Cahors a déraillé, hier soir, vers 20h 30, à une quinzaine de kilomètres de  Limoges, en Haute-Vienne, au niveau de la commune de Boisseuil.

Le
train a percuté une remorque de tracteur transportant du foin qui s’était renversé sur les voies. La locomotive et deux wagons ont déraillé. Les passagers ont eu très peur. Sur France Info, Jean-Louis, qui était dans le train, explique que "2 pneus de la remorque ont éventré le 1er wagon de passagers".

"J'étais dans la 5ème voiture, raconte Guy, un autre passager, sur RTL. Après qu'on ait ouvert les portes, on a vu que les 2 premières voitures avaient déraillé. Les vitres de la première avaient volé en éclat, des objets métalliques étaient éparpillés, et la cloison était enfoncée..."

À la suite de ce déraillement, treize personnes ont été blessées, dont deux très gravement qui ont dû être évacuées vers le CHU de Limoges. La préfecture a précisé que "le pronostic vital est engagé" pour l'un de ces deux passagers.

Une enquête judiciaire a été ouverte.

L'agriculteur propriétaire de la remorque a été entendu par les gendarmes.

Selon le colonel Eric Langlois, de la gendarmerie de la Haute-Vienne, cité par leparisien.fr, la remorque de cet agriculteur "
a dévalé la pente s'est retrouvée sur la voie".

Une photo du train Paris-Cahors qui a déraillé à cause d'une remorque de foin sur les voies

"L'agriculteur nous a prévenus,  mais on n'a pas eu le temps de prévenir le train qui a alors heurté la remorque et l'a traînée sur quelques centaines de mètres" a ajouté le militaire.

La circulation des trains sur cette ligne devait être encore perturbée ce samedi. La SNCF a précisé que si des retards étaient à attendre, aucun train ne serait supprimé, en ce week-end de départs en vacances. D'après RTL, 150 techniciens ont passé la nuit à déblayer la voie. Les passagers indemnes du train accidenté ont été amenés à bon port par autocar.


 

Publié dans actualité national

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article