CONCERTS. Premières notes des Terrasses du jeudi ce soir aux quatre coins du centre-ville.

Publié le par actu

Zef proposera ses amusantes chansons à textes

Aujourd'hui les terrasses des cafés rouennais vont accueillir les premiers groupes de musique dans le cadre des Terrasses du jeudi, événement musical du mois de juillet à Rouen. Après une entame en fanfare jeudi dernier - Dead Rock Machine, The Ting Tings et Etienne de Crécy ont attiré 12.000 spectateurs sur les quais - la 9e édition, qui s'achèvera pas un concert de Yuri Buenaventura le jeudi 23 juillet, débarque ce soir en ville.

Jazz, chanson française, rock, reggae…
Au programme pour ceux qui veulent fêter l'été et danser sur un joyeux mélange de musiques latine et tzigane, les huit musiciens de La Familia seront devant les Floralies pour distiller leur univers de joie et de fête.
Zef proposera devant la cathédrale sa chanson française à textes. Avec ses instruments insolites (il utilise ses dents et ses joues pour faire de la musique) et Toscano qui l'accompagne, Zef vient surtout nous faire rire.
Pour le rock d'inspiration anglo-saxonne, la place de la Pucelle accueillera Mister Moonlight (voir en page Temps libre), qui, depuis 1986, a su faire ses preuves dans les premières parties de groupes tels que Noir Désir ou encore la Mano Negra.
Le groupe Dubbin' né en février 2008 redonnera au reggae son rythme dub tout en l'alliant au punk-rock : un véritable melting pot qui propose un nouvel aspect du genre.
Enfin, une des plus grandes violonistes de jazz français, Florence Fourcade, longtemps désignée comme héritière de Stéphane Grappelli, jouera et chantera ses propres compositions place des Carmes


Dubbin', place des Emmurées : 18 h et 19 h 45.
Mister Moonlight, place de la Pucelle : 18 h 30 et 20 h 15.
La Familia, place du 19-Avril-1944 : 18 h 45 et 20 h 30.
Florence Fourcade, place des Carmes : 19 h et 20 h 45.
Zef, place de la Cathédrale : 19 h 15 et 21 h
.

Publié dans actualité culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article