Un Airbus A 310 disparaît dans l'océan, au large des Comores

Publié le par actu

Des A 310 de la compagnie Yemenia, en 2001
Des A 310 de la compagnie Yemenia, en 2001

L'avion de la compagnie Yemenia avait décollé avec 153 passagers à bord, dont 66 Français. Des débris de l'avion et des corps ont été repérés en mer lors d'un survol aérien.

Un Airbus A310 de la compagnie Yemenia, du vol IY 626 au départ de Sanaa et à destination de Moroni aux Comores, s'est abîmé en mer avec 153 passagers à bord, dont 66 Français, et 11 membres d'équipage. L'accident aurait eu lieu à 3 km des côtes, selon un responsable yéménite. Aucune indication n'a été fournie sur la cause de l'accident.

«La plupart des passagers sont des ressortissants de France et des Comores», a précisé un responsable de la compagnie aérienne. Selon une source policière, il s'agit essentiellement de familles comoriennes retournant au pays.

Des corps des passagers et des débris de l'avion ont été repérés en mer par l'aviation civile du Yémen. «Des cadavres flottant à la surface de l'eau ont été vus et une nappe de carburant a été repérée à quelque 16 à 17 milles marins de Moroni», la capitale des Comores, a déclaré un haut responsable de l'Aviation civile yéménite. «Tous nos moyens sont envoyés sur place, des bateaux, des Zodiacs, et aussi les vedettes des pêcheurs» a précisé le directeur de l'aéroport de Moroni, aux Comores. La France va dépêcher deux bâtiments de la Marine nationale et un Transall pour aider ces recherches, a indiqué le ministre des Transports Dominique Bussereau.

Yemenia n'est pas sur la liste noire

Interrogé sur les mauvaises conditions météorologiques sur le lieu de l'atterrissage, le ministre a répondu «oui, on parle de ça mais pour l'instant, c'est encore un peu flou». «On parle d'une approche, d'une remise de gaz, puis d'une approche nouvelle qui aurait été ratée. Pour l'instant il faut être prudent tant que toutes ces informations ne sont pas vérifiées». La France sera «associée à l'enquête s'il y a des compatriotes à bord», a-t-il ajouté. La compagnie Yemenia Air «n'est pas sur la liste noire sinon elle n'aurait pas eu l'autorisation de partir de Roissy», a-t-il poursuivi, précisant que l'Airbus A310 «est un des avions les plus connus dans le monde et les plus utilisés».

Les passagers ont dans un premier temps embarqué à bord d'un A330-200 de la compagnie Yemenia lundi, de l'aéroport parisien de Roissy, pour faire escale à Marseille. 78 personnes ont pris place lors de cette escale à l'aéroport de Marignane. Soixante-et-une d'entre elles devaient poursuivre le voyage jusqu'aux Comores. Pour ce faire, ils ont embarqué dans l'A310 lors d'une escale dans la capitale yéménite Sanaa, parti pour Djibouti puis Moroni aux Comores. Ils devaient y arriver à 1 h, heure de Paris.

Une cellule de crise a été activée à Roissy peu après 5 heures. Une cellule psychologique a également été mise en place dans le salon panoramique de l'aéroport Marseille-Provence. Un numéro de téléphone est dédié aux familles des passagers du vol: 01 48 64 59 59.    

Cette catastrophe intervient moins d'un mois après le crash du Vol AF 447 Rio-Paris.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article