Disparition de Tiphaine, 5 ans: "On étudie la piste familiale"

Publié le par actu

Sur Le Post, le procureur d'Avesnes-sur-Helpe dit "ne privilégier aucune piste" et "n'avoir toujours aucune trace de l'enfant."
Maubeuge, Nord.
Maubeuge, Nord.
Max PPP


Le procureur est en colère.

"Je démens avec vigueur que la petite Tiphaine a été retrouvée noyée. C'est faux" nous dit-il ce vendredi après-midi.

Tiphaine, 5 ans, a disparu depuis jeudi après-midi, alors qu'elle était dans le centre-ville de Maubeuge avec sa mère.

Elle a "disparu en l'espace de 5 secondes, à un croisement, dans le centre-ville" a dit sa mère aux enquêteurs.

Depuis: aucune trace de l'enfant.

Et sa mère et son compagnon, placés en garde à vue ce vendredi midi, le sont toujours, nous confirme le procureur.

"Nous étudions la piste familiale mais ne privilégions aucune piste" nous dit-il.


Tiphaine, disparue à Maubeuge, Nord.
Tiphaine, disparue à Maubeuge, Nord.


Sur Le Post, le procureur d'Avesnes-sur-Helpe répond:

Où en est l'enquête?
"Suite à la disparition de cette fillette hier après-midi, je tiens avant tout à démentir formellement le fait qu'elle a été retrouvée noyée. C'est faux."

Où est cette petite fille?
"Nous n'en avons malheureusement aucune idée. Depuis hier -et dès l'annonce de sa disparition, de très importants moyens de recherche sont déployés pour tenter de la retrouver."

Les recherches sont toujours en cours?
"Oui, évidemment."

Avez-vous une piste?
"On ne sait pas du tout où elle se trouve. Et aucune piste n'est écartée, ni privilégiée."

Pourquoi la mère de l'enfant et son compagnon ont-ils été placés en garde à vue?
"Nous étudions actuellement la piste familiale. Dans le cadre de cette piste, nous avons mené, ce matin, une perquisition au domicile de la mère de Tiphaine et de son compagnon. Nous voulons comprendre le cadre de vie et les habitudes de cette petite fille."

Ils sont toujours en garde à vue?
"Oui."

Pourquoi?
"Car des vérifications sont en cours."


"J'appelle toute personne ayant la moindre information sur cet enfant à entrer en contact avec les services de police" tient à ajouter le procureur.

Publié dans actualité juridique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article